top of page
  • PICTO_YT
  • PICTO_INSTA
  • PICTO_FB

Départ aujourd'hui


Entamées dimanche matin en raison du nombre pléthorique et sans précédent d’équipages engagés, les vérifications techniques et administratives de la 22ème édition du Tour de Corse Historique se sont achevées hier soir sur le Port de Porto-Vecchio.


Durant deux jours, les 380 voitures inscrites dans les trois catégories éligibles (Véhicules Historiques de Compétition), VHRS (Véhicules Historiques Régularité Sportive), Légende (exhibition sans chronométrage) et leurs pilotes/copilotes représentant 12 nationalités se seront succédés pour satisfaire aux différents contrôles, recevoir leur numéro de course et procéder aux ultimes réglages de leur machine lors des séances de roulage.

LES FORCES EN PRESENCE


Vainqueur l’an dernier de la catégorie VHC, l’équipage Anthony Agostini/Jérôme Royer s’élancera aujourd’hui avec sa Ford Escort MK2 arborant le n°1 pour tenter de rééditer sa performance. Mais nombreux seront les concurrents à lui contester une nouvelle victoire. A commencer par Alain Oreille, copiloté par sa femme Sylvie, victorieux en 2020. L’ancien double champion du monde des rallyes en Groupe N (1989 et 1990) et vainqueur du Tour de Corse WRC 1989 avec Renault 5 GT Turbo officielle, grand habitué de ce rallye dans ses versions modernes et historiques, tentera d’ajouter une nouvelle victoire à son palmarès au volant de sa Porsche 911 Carrera RS.

Autre prétendant, Robert Consani, brillant animateur du championnat d’Europe des rallyes en 2015 et vice-champion de France FFSA GT en 2017, sera aussi de la partie sur une 911. Au même titre que Jean-Baptiste Batti (3ème de l’édition 2021). Il faudra également compter sur Christophe Vaison, double champion de France de rallycross et vainqueur de nombreuses courses sur glace, à son aise également sur asphalte, qui effectue son retour sur les routes corses. Vainqueur de l’épreuve en 2014 et 2015 avec sa Lancia 037, il engage cette année une Ford Escort.


Dans la catégorie J2 ouverte à des modèles plus récents, la joute promet également d’être belle. Vainqueur de l’édition 2021, Christophe Casanova et Stéphane Delleaux remettent leur titre en jeu avec leur BMW M3. Un modèle largement privilégié par nombre d’autres prétendants. A l’instar d’Olivier Capanaccia, Eddy Berard, Thomas Argenti, Pierre Vivier ou encore Patrick Bernardini (double champion de France des rallyes en 1994 et 1995) qui effectue son retour dans la discipline. La jeune génération sera également avantageusement représentée avec le jeune Tom Pieri (23 ans), 3ème du championnat de France des Rallyes Junior en 2020, actuellement 2ème du Clio Trophy France, qui s’alignera également aux commandes d’une BMW M3.



La catégorie VHRS promet également de beaux duels. Parmi les pilotes engagés citons Bruno Saby. Brillant animateur du Championnat du Monde, d’Europe et de France des rallyes, vainqueur du Dakar en 1993 et de la Coupe du Monde des rallyes tout-terrain en 2005, le Grenoblois revient sur le terrain de ses exploits passés. Le vainqueur du Tour de Corse WRC 1986 concilie plaisir de la course automobile historique et engagement pour une cause qui lui est chère : la lutte contre le cancer au travers de l’association « Espoir Isère contre le cancer » (www.espoir-isere-cancer.com), dont sa Volkswagen Golf GTI portera haut les couleurs.



PROGRAMME DU JOUR

La catégorie VHRS sera la première à s’élancer du parc fermé ce matin à 10h30 en direction de la spéciale ES1 - Muratello/Col de Bacino - longue de 11,039 km et dans laquelle le premier concurrent est attendu à 10h53. Suivra l’ES2 - Carbini/Levie - avec un premier départ à 11h21 pour un parcours de 7,029 km. Cette première journée se clôturera par l’ES3 - Gualdaricciu/Col de Pelza – (11,792 km) et le retour au parc fermé de Porto-Vecchio prévu à 16h00 pour les premiers équipages.




10 views

Comments


bottom of page